Laurence Vlasman
Psychologue clinicienne et psychothérapeute à Versailles

Méthode de travail de Laurence Vlasman, Psychologue clinicienne à Versailles

Les fondements de la méthode analytique

En tant que psychologue clinicienne et psychanalyste, je m’appuie principalement sur la théorie psychanalytique laquelle repose sur la compréhension de l’inconscient, tout en m’adaptant à l’évolution des demandes et de la société.

La thérapie d’inspiration analytique tente de comprendre les causes du symptôme, soit les raisons profondes de la souffrance. Le symptôme est le langage de l’inconscient. Autrement dit, le symptôme est la traduction de ce qui fait souffrir.

Pour ce faire, la technique analytique se fonde sur le langage et la libre association. Il s’agit, en effet, de faire et grâce au langage, dans le cadre d’un travail de mise en lien entre l’inconscient et le conscient, en mettant des mots sur les maux.

Pour parvenir à ce résultat, au cours des séances, les patients sont invités à parler librement, sans censure. De mon côté, je vous écoute sans jugement.

Au cours de ma formation, j’ai suivi un DU sur les psychothérapies à l’hôpital Sainte-Anne et je reste dans une posture de soin qui se veut intégrative. Cela signifie que j’essaye de cerner la demande du patient, afin de déterminer ce qui est le plus adapté pour lui.

Alors que les thérapies brèves ont pour visée première de permettre aux patients de « faire avec » leur trouble, de son côté, la thérapie analytique cherche le pourquoi du symptôme.

Pour dire les choses autrement, l’on va chercher les causes profondes.

Ce travail de liaison passant par le biais du langage permet une transformation psychique et favorise la résolution du conflit intra psychique et la disparition du symptôme.

Grâce au langage, nous avons accès à l’inconscient, lequel est rempli de conflits, de souvenirs que l’on a préféré oublier mais qui sont bien actifs.

Seul le psychanalyste ayant fait un travail sur son inconscient préalable, est en mesure d’aller à la rencontre de l’inconscient de son patient.

Et seule la thérapie analytique permet de donner du sens au symptôme.

Mais ce n’est pas tout…

Ce que permet la thérapie analytique

La thérapie analytique permet aussi d’aller à la rencontre de soi, de se réconcilier avec soi-même et, in fine, avec les autres.

En se découvrant, le patient accède au plus près de son désir.

En effet, nos blessures, nos peurs souvent inconscientes et nos traumatismes remontant bien souvent à l’enfance, nous entravent, nous empêchent de mener l’existence que nous aurions aimé vivre. Si bien qu’au quotidien, notre existence est source de mal-être, d’angoisse, de dépression, de perte de sens et de manque de motivation.

Nous sommes faits pour nous autoriser à exister pleinement, pour nous sentir libres d’agir, de penser, d’aimer, d’être aimé et de trouver du sens à notre vie.

Pour le dire autrement, l’être humain est fait pour trouver sa place et mener une vie qui réponde à ses propres critères de beauté et de bonheur.

Tel est mon désir pour vous.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.